Les locaux historiques

IVR26_05211864NUCA_2

Lors de son inauguration, en 1691, l’hôpital comporte, au Sud de la cour d’entrée, une série de bâtiments anciens, antérieurs à 1689, date d’achat de la propriété et, au Nord de la cour un grand bâtiment neuf, orienté d’Est en Ouest, regroupant sous une toiture unique, une salle pour les hommes, une chapelle et une salle pour les femmes, quelques pièces de service. Une buanderie est logée au sous-sol à l’Ouest. La disposition des bâtiments est conforme aux prescriptions du Concile de Trente : séparation des sexes, …
La salle des hommes, à l’Est, est prévue pour y loger huit lits, en deux rangées de quatre, dans un espace sans divisions internes ; des rideaux peuvent être disposés autour de chacun des lits en cas de besoin. La porte principale, avec son fronton et son escalier extérieur ouvre directement sur la salle des hommes. A l’Ouest, la salle des femmes présente la même organisation que celle des hommes.
La chapelle s’intercale entre les deux grandes salles. Elle est ouverte des deux côtés et close par deux grilles de manière à ce que les malades puissent assister à la messe et autres cérémonies sans avoir besoin de quitter leur lit.
Les bâtiments anciens sont réservés aux Sœurs de la Charité qui y sont logées ; c’est là aussi que sont regroupées les activités qu’elles assurent : lingerie, cuisines, four à pain, préparation des soins aux malades mais aussi salle de classe pour les filles.
L’apothicairerie est elle aussi installée dans ces bâtiments anciens, l’accès n’est possible qu’en traversant le bâtiment des Sœurs, ce qui implique qu’elles seules puissent normalement s’y rendre. Nous n’avons pas trouvé de texte précisant la date de la mise en place de l’apothicairerie mais il est probable qu’elle a été installée très tôt, peut être même dès le début.

Découvrir, faire connaître et sauvegarder un patrimoine exceptionnel. Hôpital Saint-Sauveurdu XVIIème, apothicairerie, jardins. Un monument historique et culturel en Bourgogne.